20 milliards de couches jetables sont utilisées dans le monde chaque année. Cela représente des montagnes de déchets plastiques. Depuis leur apparition à la fin des années 70, nous nous sommes tellement habitués à leur utilisation que nous ne saurions plus comment faire pour nous en passer. Pourtant, nos grands-mères et toutes les générations qui les ont précédées ont bien fait autrement ! Voici quelques idées et conseils si vous souhaitez aller vers le zéro déchet lorsque vous changez votre bébé.

Des couches lavables 2.0

Fini les langes qu’on accrochait avec une épingle à nourrice. Aujourd’hui les couches lavables sont pratiques et fabriquées dans des matériaux agréables pour les bébés. Grâce notamment à des intérieurs en polaire, leurs fesses restent bien au sec. Comme des films tissés jetables sont prévus pour contenir les selles, le lavage en est grandement facilité.

Trois arguments sont souvent invoqués pour continuer à utiliser des couches jetables.

Les couches lavables, c’est cher !

C’est faux ! Pensez au fait que si vous achetez des couches de bonne qualité, elles serviront pour tous vos enfants. Il suffit d’en acheter une trentaine pour avoir un roulement efficace. L’économie pour un seul enfant peut aller jusqu’à 1500 euros !

Il faut être bien organisé !

Oui c’est vrai mais pour s’occuper d’un bébé correctement, il faut de toutes façons être bien organisé. Sinon, on risque de vite se laisser déborder. Il faut mettre une routine en place pour ne plus avoir à y penser. Cela demande quelques achats au début : un seau pour stocker les couches sales et éventuellement un peu d’huile essentielle de Tea Tree pour limiter les mauvaises odeurs.

La routine parfaite : je mets les couches sales au fur et à mesure dans mon seau plein d’eau auquel j’ai ajouté 3 gouttes d’huile essentielle ; 2 jours par semaine, je mets toutes les couches dans la machine et je lance un programme pour qu’elle s’arrête lorsque je suis à la maison ; je les étends et une fois sèches je les range. Ça ne paraît pas si compliqué !

En déplacement, ce n’est pas l’idéal !

La seule différence avec l’utilisation des couches jetables est que vous aurez à prévoir un sac en plastique assez grand pour contenir quelques couches sales. Cette astuce marche bien si vous vous déplacez pour la journée. Si vous partez plusieurs jours, renseignez-vous sur la possibilité d’avoir accès à une machine à laver.

Stop aux lingettes jetables !

Les lingettes jetables sont également très polluantes car non biodégradables. De plus, elles contiennent des produits chimiques peu recommandables. Les lingettes de coton sur lesquelles on étale un produit nettoyant sont une meilleure alternative même si cela ne constitue pas une solution à long terme. La production de coton reste problématique d’un point de vue écologique. En effet, il faut jusqu’à 19 000 litres d’eau pour produire 1 kilo de coton.

La solution est donc encore une fois dans le réutilisable. Des lingettes lavables en polaire ou en flanelle sont douces pour les fesses de bébé et peuvent se fabriquer très facilement pour presque rien. Cela ne rajoute pas grande chose à la routine de nettoyage : on met les lingettes dans le seau, avec les couches.

Le liniment oléo-calcaire : un produit sain à fabriquer soi-même

Le liniment est un mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux qui peut se fabriquer très facilement à la maison. On trouve l’eau de chaux en pharmacie ou en magasin bio. La bouteille est bien souvent en verre : pas de plastique à ajouter à la longue liste des déchets. Pour fabriquer le liniment, il suffit de mélanger les deux ingrédients avec un mixeur à pied pendant quelques minutes. Le liniment est prêt lorsqu’il a une couleur jaunâtre et une consistance de crème semi-épaisse. Vous pouvez le ranger dans un pot en verre à l’abri de la lumière.

Le liniment oléo-calcaire est idéal pour nettoyer les fesses des bébés. Avec son PH basique, il rééquilibre la peau souvent irritée par l’urine et les excréments acides. En utilisant du liniment à chaque change, vous diminuez fortement les risques de rougeurs et d’irritations.

Pourquoi ne pas essayer l’hygiène naturelle infantile ?

Si vous désirez vous débarrasser de toutes ces contraintes matérielles définitivement, vous pouvez opter pour l’hygiène naturelle infantile. Cette pratique consiste à ne pas mettre de couches du tout à son bébé. Cela peut nous paraître étrange mais ce type d’organisation existe dans bien des sociétés. Les bébés y sont d’ailleurs propres beaucoup plus tôt que chez nous. Le principe est d’être attentif aux signes que montre votre bébé lorsqu’il a besoin de se soulager. Lorsque vous en repérez un, il faut l’installer rapidement sur un pot adapté à sa taille. Ainsi, plus de couches, ni de produit nettoyant : vous l’essuyez comme vous le faites vous-même aux toilettes.

À l’heure où la gestion des déchets plastiques commence à poser de nombreux problèmes, il est plus que temps de s’interroger sur nos pratiques au quotidien.

Avant de changer bébé, enlevez vos bijoux

Voici un autre petit conseil pratique, avant de changer votre bébé n’oubliez pas (si cela est possible) d’enlever vos bijoux. Et notamment vos bagues ou bracelet si ceux-ci sont au contact du change. Vous évitez ainsi une possible blessure à votre enfant, mais aussi un possible contact avec la couche sale de bébé. Il en va de même avec votre bola de grossesse, en vous penchant bébé pourrait l’attraper et tirer dessus. Avec deux conséquences : vous faire basculer vers l’avant, et casser votre bijou de grossesse.

Envie de partager cet article ?Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0